Banques étrangères et offshores

Où garder votre argent à l'étranger

Dans de nombreux cas, les travailleurs étrangers à Dubaï trouvent qu'ils sont en mesure, pour la première fois, de mettre de coté une partie de leur revenu pour l'avenir.

Banques étrangères et offshores

Il faut donc étudier les meilleures façons d'obtenir des retours (sécurisés) sur l'argent investi et les moyens juridiques qui peuvent vous éviter les impôts. Avant de quitter votre pays d'origine, déclarez votre déménagement à l'administration fiscale de votre pays. Si vous avez le statut de non-résident à Dubaï, vous serez normalement hors du champ des réglementations fiscales de votre pays d'origine et vous minimiserez (ou éviterez complètement) les sanctions fiscales de cette manière. Si vous conservez votre compte bancaire dans votre pays afin de continuer à payer des dépenses ou à rembourser un emprunt, l'argent que vous verserez sur ce compte devra être réduit au minimum. Si vous avez également des revenus dans votre pays d'origine (par exemple, grâce à la location d'un logement), vous devrez peut être payer des taxes dessus donc pensez à vous renseigner auprès du fisc ou d'un conseiller financier. Les citoyens américains doivent également payer un impôt sur leurs gains à l'étranger.

Un compte bancaire offshore peut être avantageux si vous voulez gagner des intérêts tout en gardant vos fonds raisonnablement fluide à court terme et à moyen terme. Un compte à l'étranger peut être utilisé comme une source centrale à partir de laquelle vous pouvez envoyer des fonds à d'autres endroits, y compris sur compte dans votre pays d'origine. Parmi les autres avantages de ces comptes, l'argent peut être déposé (et maintenu) dans différentes monnaies, les clients sont sous couvert d'anonymat, il n'y a pas d'accords de double imposition, aucune retenue d'impôt n'est réclamée et les intérêts sont exempt d'impôts.

Il y a plus de 50 paradis fiscaux officiels offrant des activités bancaires offshores dont les îles Anglo-Normandes (Jersey et Guernesey), l'île de Man, Gibraltar et les îles Vierges. Un grand nombre de banques et d'institutions financières américaines, britanniques et européennes fournissent des installations offshores dans un ou plusieurs endroits. La plupart des publications financières pour expatriés, comme Resident Abroad, publient des annonces pour des banques offshores et leurs services.

La plupart des établissements offrent des comptes avec des intérêts élevés pour les épargnes à moyen et à long terme et une variété de plans d'investissement. Les comptes ont des dépôts minimum, qui commencent généralement à partir de 1 500$, avec un plafond d'environ 150 000$, au-dessus desquels vous pourriez être en mesure de négocier des taux d'intérêts spéciaux. L'inconvénient majeur des comptes offshore est qu'ils ont généralement des conditions très strictes sur les délais d'attente et des sanctions en cas de retrait effectué dès le début. Vous pouvez déposer des fonds avec un accès instantané ou pour une période déterminée, par exemple de 30, 60 ou 90 jours jusqu'à un an ou plus. Les intérêts sont habituellement payés chaque mois ou chaque années (dans ce cas, les paiements des intérêts sont légèrement plus élevés). Il n'y a habituellement pas de frais si vous maintenez le solde minimal du compte. Avec certains comptes, vous pouvez avoir un carnet de chèques mais ceux-ci sont susceptibles d'avoir une limite sur le nombre de chèques que vous pouvez émettre par an avant d'avoir à payer des frais. Les cartes de crédit sont souvent proposées, généralement souscrite par Visa ou Mastercard, et elles peuvent être utilisées dans les distributeurs automatiques de billets du monde entier

Lorsque vous examinez des institutions financières et des centres bancaires offshores, votre principale préoccupation doit être la sécurité de votre argent. Les branches offshores des grandes entreprises sont, dans la plupart des cas, des sociétés constituées séparément, avec des règles et des réglementations applicables au pays dans lequel elles ont été créées et où elles fonctionnent. En cas de difficultés, la société mère est susceptible de renflouer sa filiale, mais il est possible qu'elle n'y soit pas obligée légalement. Néanmoins, quand il s'agit de choisir une banque pour votre argent, mieux vaut en choisir une plutôt grande. En effet, les grandes banques internationales sont peu susceptibles de faire faillite et vous pourriez vous sentir plus à l'aise avec une que vous connaissez déjà. Si l'on vous offre des taux d'intérêts anormalement élevés, mieux vaut être extrêmement prudent car cela est très irréaliste. Toutefois, certaines banques d'Europe du Nord, par exemple en Finlande, proposent des tarifs beaucoup plus élevés que la moyenne, probablement pour attirer des fonds et elles fonctionnent très bien depuis des années.

De nombreuses banques offrent un système de protection avec lequel un pourcentage de votre dépôt bancaire initial (jusqu'à un certain montant) est garanti dans le cas où une institution financière deviendrait insolvable (Guernesey, Jersey, l'île de Man et d'autres centres offshore proposent ce genre de protection). Vous pouvez vérifier le niveau de l'assurance-dépôts offerte par les diverses institutions financières auprès de Moody's Investor Service ou par l'intermédiaire de votre conseiller financier. Vous pouvez également vérifier leur notation. Toutes les banques ont une notation, allant du triple A à plus bas et la plupart des banques sont heureuses de vous en parler, surtout si elles ont une notation élevée. Une note juste en dessous de «AAA» ne signifie pas nécessairement que le statut de l'institution financière est douteuse.

Certaines personnes considèrent que l'épargne et les comptes de dépôt ne sont intéressants que pour les petits investisseurs. Ceux qui ont de plus grands montants à investir et qui sont à la recherche de meilleurs rendements pourraient envisager d'autres types d'investissement.

Il faut donc étudier les meilleures façons d'obtenir des retours (sécurisés) sur l'argent investi et les moyens juridiques qui peuvent vous éviter les impôts. Avant de quitter votre pays d'origine, déclarez votre déménagement à l'administration fiscale de votre pays. Si vous avez le statut de non-résident à Dubaï, vous serez normalement hors du champ des réglementations fiscales de votre pays d'origine et vous minimiserez (ou éviterez complètement) les sanctions fiscales de cette manière. Si vous conservez votre compte bancaire dans votre pays afin de continuer à payer des dépenses ou à rembourser un emprunt, l'argent que vous verserez sur ce compte devra être réduit au minimum. Si vous avez également des revenus dans votre pays d'origine (par exemple, grâce à la location d'un logement), vous devrez peut être payer des taxes dessus donc pensez à vous renseigner auprès du fisc ou d'un conseiller financier. Les citoyens américains doivent également payer un impôt sur leurs gains à l'étranger.

Un compte bancaire offshore peut être avantageux si vous voulez gagner des intérêts tout en gardant vos fonds raisonnablement fluide à court terme et à moyen terme. Un compte à l'étranger peut être utilisé comme une source centrale à partir de laquelle vous pouvez envoyer des fonds à d'autres endroits, y compris sur compte dans votre pays d'origine. Parmi les autres avantages de ces comptes, l'argent peut être déposé (et maintenu) dans différentes monnaies, les clients sont sous couvert d'anonymat, il n'y a pas d'accords de double imposition, aucune retenue d'impôt n'est réclamée et les intérêts sont exempt d'impôts.

Il y a plus de 50 paradis fiscaux officiels offrant des activités bancaires offshores dont les îles Anglo-Normandes (Jersey et Guernesey), l'île de Man, Gibraltar et les îles Vierges. Un grand nombre de banques et d'institutions financières américaines, britanniques et européennes fournissent des installations offshores dans un ou plusieurs endroits. La plupart des publications financières pour expatriés, comme Resident Abroad, publient des annonces pour des banques offshores et leurs services.

La plupart des établissements offrent des comptes avec des intérêts élevés pour les épargnes à moyen et à long terme et une variété de plans d'investissement. Les comptes ont des dépôts minimum, qui commencent généralement à partir de 1 500$, avec un plafond d'environ 150 000$, au-dessus desquels vous pourriez être en mesure de négocier des taux d'intérêts spéciaux. L'inconvénient majeur des comptes offshore est qu'ils ont généralement des conditions très strictes sur les délais d'attente et des sanctions en cas de retrait effectué dès le début. Vous pouvez déposer des fonds avec un accès instantané ou pour une période déterminée, par exemple de 30, 60 ou 90 jours jusqu'à un an ou plus. Les intérêts sont habituellement payés chaque mois ou chaque années (dans ce cas, les paiements des intérêts sont légèrement plus élevés). Il n'y a habituellement pas de frais si vous maintenez le solde minimal du compte. Avec certains comptes, vous pouvez avoir un carnet de chèques mais ceux-ci sont susceptibles d'avoir une limite sur le nombre de chèques que vous pouvez émettre par an avant d'avoir à payer des frais. Les cartes de crédit sont souvent proposées, généralement souscrite par Visa ou Mastercard, et elles peuvent être utilisées dans les distributeurs automatiques de billets du monde entier

Lorsque vous examinez des institutions financières et des centres bancaires offshores, votre principale préoccupation doit être la sécurité de votre argent. Les branches offshores des grandes entreprises sont, dans la plupart des cas, des sociétés constituées séparément, avec des règles et des réglementations applicables au pays dans lequel elles ont été créées et où elles fonctionnent. En cas de difficultés, la société mère est susceptible de renflouer sa filiale, mais il est possible qu'elle n'y soit pas obligée légalement. Néanmoins, quand il s'agit de choisir une banque pour votre argent, mieux vaut en choisir une plutôt grande. En effet, les grandes banques internationales sont peu susceptibles de faire faillite et vous pourriez vous sentir plus à l'aise avec une que vous connaissez déjà. Si l'on vous offre des taux d'intérêts anormalement élevés, mieux vaut être extrêmement prudent car cela est très irréaliste. Toutefois, certaines banques d'Europe du Nord, par exemple en Finlande, proposent des tarifs beaucoup plus élevés que la moyenne, probablement pour attirer des fonds et elles fonctionnent très bien depuis des années.

De nombreuses banques offrent un système de protection avec lequel un pourcentage de votre dépôt bancaire initial (jusqu'à un certain montant) est garanti dans le cas où une institution financière deviendrait insolvable (Guernesey, Jersey, l'île de Man et d'autres centres offshore proposent ce genre de protection). Vous pouvez vérifier le niveau de l'assurance-dépôts offerte par les diverses institutions financières auprès de Moody's Investor Service ou par l'intermédiaire de votre conseiller financier. Vous pouvez également vérifier leur notation. Toutes les banques ont une notation, allant du triple A à plus bas et la plupart des banques sont heureuses de vous en parler, surtout si elles ont une notation élevée. Une note juste en dessous de «AAA» ne signifie pas nécessairement que le statut de l'institution financière est douteuse.

Certaines personnes considèrent que l'épargne et les comptes de dépôt ne sont intéressants que pour les petits investisseurs. Ceux qui ont de plus grands montants à investir et qui sont à la recherche de meilleurs rendements pourraient envisager d'autres types d'investissement.

Est-ce que cet article vous avez aidé?

Avez-vous des commentaires, suggestions ou des questions, sur ce sujet? Demandez-les ici: