Nationalité Espagnole

Comment devenir Espagnol

Si vous résidez en Espagne depuis un certain temps, vous avez le droit de demander la nationalité espagnole. Cela exige généralement d’avoir vécu en Espagne pendant 10 années continues et de façon légale.

Nationalité Espagnole

Cependant, cette période peut être réduite à 5, 2 voire même 1 an. Les personnes concernées par ces situations sont souvent les sud-américains, les époux ou épouses d'espagnol(e)s et les personnes nées en Espagne.

L’organisme public chargé de la citoyenneté est le Ministerio de Justicia, et le bureau auquel il faut adresser la demande est le Registro Civil. Techniquement, il est nécessaire de renoncer à sa nationalité d’origine, sauf si vous êtes d’Amérique Latine, du Portugal, des Philippines, de Guinée Équatoriale ou d’Andorre. Les témoignages montrent que les pays n’échangent généralement pas ce type d’information ; certaines personnes conservent donc leur première nationalité. Les risques de cette manoeuvres sont évidents, et il est bien sûr déconseillé de montrer les deux passeports à l’aéroport !

Pour faire la demande de nationalité espagnole, vous devrez amener les documents suivants :

  • Votre acte de naissance
  • Le certificat de nationalité attestant de votre nationalité d’origine, un bulletin de casier judiciaire et le document précisant votre statut militaire dans votre pays d’origine
  • Un bulletin de casier judiciaire espagnol
  • Un certificat de la police attestant de la durée de votre résidence en Espagne
  • Votre inscription au conseil municipal espagnol.

L’avantage principal d’avoir la nationalité et le passeport espagnols est que vous aurez le droit de voter. Vous aurez aussi le droit de vivre et travailler dans tous les pays de l’Union Européenne, ainsi que d’autres petits avantages tels que les tarifs réduits dans les musées et autres institutions pour les citoyens européens. L’Espagne ne fait pas payer la demande de nationalité.

Cependant, cette période peut être réduite à 5, 2 voire même 1 an. Les personnes concernées par ces situations sont souvent les sud-américains, les époux ou épouses d'espagnol(e)s et les personnes nées en Espagne.

L’organisme public chargé de la citoyenneté est le Ministerio de Justicia, et le bureau auquel il faut adresser la demande est le Registro Civil. Techniquement, il est nécessaire de renoncer à sa nationalité d’origine, sauf si vous êtes d’Amérique Latine, du Portugal, des Philippines, de Guinée Équatoriale ou d’Andorre. Les témoignages montrent que les pays n’échangent généralement pas ce type d’information ; certaines personnes conservent donc leur première nationalité. Les risques de cette manoeuvres sont évidents, et il est bien sûr déconseillé de montrer les deux passeports à l’aéroport !

Pour faire la demande de nationalité espagnole, vous devrez amener les documents suivants :

  • Votre acte de naissance
  • Le certificat de nationalité attestant de votre nationalité d’origine, un bulletin de casier judiciaire et le document précisant votre statut militaire dans votre pays d’origine
  • Un bulletin de casier judiciaire espagnol
  • Un certificat de la police attestant de la durée de votre résidence en Espagne
  • Votre inscription au conseil municipal espagnol.

L’avantage principal d’avoir la nationalité et le passeport espagnols est que vous aurez le droit de voter. Vous aurez aussi le droit de vivre et travailler dans tous les pays de l’Union Européenne, ainsi que d’autres petits avantages tels que les tarifs réduits dans les musées et autres institutions pour les citoyens européens. L’Espagne ne fait pas payer la demande de nationalité.

Est-ce que cet article vous avez aidé?

Avez-vous des commentaires, suggestions ou des questions, sur ce sujet? Demandez-les ici: