Conduire

Importer votre voiture et conduire au Canada

Le Canada a un réseau d'autoroutes très étendu qui unit la majorité de la population. Afin de conduire un véhicule motorisé sur les autoroutes canadiennes, il vous faudra un permis de conduire valide ainsi qu'un véhicule (qu'il soit le votre, loué, emprunté, importé ou autre).

Conduire

Un permis de conduire international obtenu dans un autre pays peut être utilisé pour conduire au Canada. Si vous pensez rester au Canada moins d'un an, un permis de conduire international est suffisant. Si vous avez l'intention de devenir résident permanent, ou d'y rester pour plusieurs années, il vous faudra alors demander un permis de conduire canadien.

Il existe différente régulations pour obtenir un permis de conduire en fonction des provinces. Dans la plupart, il s'agit d'un système de délivrance graduelle des permis de conduire. Ce système est composé de 3 examens devant être passés en une durée limitée (normalement en 2 ans). Chaque test accorde un nouveau niveau de licence afin de se qualifier pour le privilège de conducteur « complet ». Par exemple, en Ontario les niveaux sont dénommés G1, G2 et G pour les conducteurs de voitures. G1 est l'examen écrit, G2 est un examen d'une quinzaine de minutes dans les rues de la ville et G est le dernier examen, incorporant ville et autoroutes pour une durée d'environ 45 minutes. De plus, il existe une limite temporelle quant à l'obtention du G. Pour l'Ontario, celle-ci est placée à 5 ans, bien que ceci peut varier de province à province. Afin d'obtenir tout niveau de licence, vous devez vous rendre au Ministère des Transports de votre province.

Si vous arrivez des Etats-Unis et que vous possédez d'un permis de conduire « complet » (pas pour les mineurs) depuis plus de deux ans, vous pouvez échanger votre permis américain pour un permis canadien. Prenez note que dans cette éventualité, vous n'aurez plus de permis américain.

Les ressortissants de certains pays peuvent obtenir automatiquement un G1 ou G2 en fonction de la politique du Ministère des Transports. En Ontario, contactez le Ministère des Transports d'Ontario  pour plus d'information.

Voitures

Le Canada étant un grand pays, les zones commerciales et résidentielles sont souvent éparpillées sur de longues distances. Pour la plupart des zones situées en dehors du centre ville, il est presque sûr que vous aurez besoin d'une voiture pour vos déplacements. Avant d'en acheter ou d'en louer une, vérifiez vos autres options de transport et évaluer votre budget afin de déterminer combien vous pouvez dépenser.

Acheter et vendre

Vous disposez de plusieurs options afin d'acheter une voiture: neuve ou d'occasion, comptant ou leasing. Vous pouvez l'acheter à un particulier, à un concessionnaire, en enchère, ou bien directement au constructeur. Si vous souhaitez acheter une voiture neuve, rendez-vous directement chez un concessionnaire (tel que VW, Toyota, Acura ou GM), cherchez la voiture qui vous plaît, négociez le prix, achetez puis enregistrez-la sous votre nom. Un concessionnaire fera la démarche pour vous et vous déposera votre voiture pour une somme (aux alentours de 1 000 Dollars canadiens – ce qui revient assez cher, faites-le plutôt vous-même). Vous pouvez soit payer en liquide, faire un prêt ou opter pour un leasing. Les concessionnaires proposent des termes flexibles pour l'achat de nouveaux véhicules. Les jeunes diplômes de fac peuvent avoir une réduction de 500 dollars et plus si le concessionnaire propose un « Graduate Discount Programme ».

Si vous recherchez une voiture d'occasion, vous pouvez vous adressez directement à un particulier et ainsi éviter un impôt. En Ontario, l'impôt sur les ventes privées de véhicule est de 8%, tandis qu'elle s'élève à 15% pour les concessionnaires. Cependant, vous aurez sûrement à payer d'avance, court-circuitant ainsi toute option de financement. Concessionnaires et banques proposent des prêts pour les voitures d'occasion. Préférez les banques, dont les frais et intérêts sont moins élevés.

Afin d'enregistrer votre véhicule à votre nom, vous aurez besoin de :

  • Permis de conduire
  • Test d'émissions (Air Pur Ontario)
  • Certificat de sécurité (démontrant le bon état de marche du véhicule)
  • Papiers du véhicule, signés et datés
  • Trousse d'Information sur les Véhicules d'Occasion (TIVO, nécessaire seulement pour les ventes particulières)
  • Assurance en règle pour la voiture
  • Taxe de vente au détail (8% du prix de vente en Ontario pour une vente de particulier à particulier)
  • Plaques d'immatriculation
  • Autocollant de validation (disponible pour des périodes de 1 ou 2 ans en Ontario)
  • La plupart des concessionnaires feront cette démarche pour vous, à un coût.

Location

Parfois, louer une voiture peut être une option intéressante. Il existe plusieurs compagnies nationales de location de voiture possédant un grand choix de véhicules. De plus, il existe de petites compagnies qui sont en général moins chères, mais disposent d'un parc automobile plus ancien.

Si vous louez, faites le tour du véhicule pour repérer les dégâts que la voiture a subi. Vérifiez aussi que le kilométrage correspond bien à celui indiqué sur le contrat. Prenez une assurance. Conduire une voiture de location sans assurance vous remet automatiquement la faute dessus.

Importer une voiture

Si vous souhaitez importer une voiture, vous devez d'abord contacter le Ministère des Transports de votre province afin de vous renseignez sur les règles actuelles. En Ontario, rendez-vous sur le site du Ministère des Transports. En bref, si vous voulez importer un véhicule au Canada, celui-ci ne doit pas avoir plus d'un certain âge et il doit être conforme aux standards de sécurité du Canada. Un impôt sur l'import doit être payé en plus des impôts provinciaux et fédéraux.

Assurance

D'après la loi sur le trafic, une assurance est indispensable pour tout véhicule. Si vous n'en possédez, vous risquez de lourdes pénalités financières. Par exemple, en Ontario, conduire un véhicule sans assurance peut revenir à une amendes de 5 000 Dollars pour une première offense. Les deuxièmes et troisièmes sont passibles d'amendes encore plus élevées.

Une assurance peut être facilement procurée auprès de nombreux courtiers. Certaines institutions financières proposent aussi des assurances. La plupart des employeurs ont aussi des assurances groupées pour leurs employés. Pour les étrangers, il revient plus cher de se procurer une assurance par soi-même car ils n'ont pas de précédent. Il se peut qu'une lettre certifiée confirmant que la personne en question possédait une assurance à l'étranger vous fasse bénéficier d'une réduction. Cependant, ceci varie en fonction des assureurs.

Taux d'alcoolémie maximum

Boire et conduire ? Non, pas au Canada. Chaque province à un différent taux d'alcoolémie. Si vous vous faites arrêter au dessus de ce taux, vous risquez de passer par la case prison. Le mieux est de s'en tenir aux sodas lorsque vous conduisez !

Un permis de conduire international obtenu dans un autre pays peut être utilisé pour conduire au Canada. Si vous pensez rester au Canada moins d'un an, un permis de conduire international est suffisant. Si vous avez l'intention de devenir résident permanent, ou d'y rester pour plusieurs années, il vous faudra alors demander un permis de conduire canadien.

Il existe différente régulations pour obtenir un permis de conduire en fonction des provinces. Dans la plupart, il s'agit d'un système de délivrance graduelle des permis de conduire. Ce système est composé de 3 examens devant être passés en une durée limitée (normalement en 2 ans). Chaque test accorde un nouveau niveau de licence afin de se qualifier pour le privilège de conducteur « complet ». Par exemple, en Ontario les niveaux sont dénommés G1, G2 et G pour les conducteurs de voitures. G1 est l'examen écrit, G2 est un examen d'une quinzaine de minutes dans les rues de la ville et G est le dernier examen, incorporant ville et autoroutes pour une durée d'environ 45 minutes. De plus, il existe une limite temporelle quant à l'obtention du G. Pour l'Ontario, celle-ci est placée à 5 ans, bien que ceci peut varier de province à province. Afin d'obtenir tout niveau de licence, vous devez vous rendre au Ministère des Transports de votre province.

Si vous arrivez des Etats-Unis et que vous possédez d'un permis de conduire « complet » (pas pour les mineurs) depuis plus de deux ans, vous pouvez échanger votre permis américain pour un permis canadien. Prenez note que dans cette éventualité, vous n'aurez plus de permis américain.

Les ressortissants de certains pays peuvent obtenir automatiquement un G1 ou G2 en fonction de la politique du Ministère des Transports. En Ontario, contactez le Ministère des Transports d'Ontario  pour plus d'information.

Voitures

Le Canada étant un grand pays, les zones commerciales et résidentielles sont souvent éparpillées sur de longues distances. Pour la plupart des zones situées en dehors du centre ville, il est presque sûr que vous aurez besoin d'une voiture pour vos déplacements. Avant d'en acheter ou d'en louer une, vérifiez vos autres options de transport et évaluer votre budget afin de déterminer combien vous pouvez dépenser.

Acheter et vendre

Vous disposez de plusieurs options afin d'acheter une voiture: neuve ou d'occasion, comptant ou leasing. Vous pouvez l'acheter à un particulier, à un concessionnaire, en enchère, ou bien directement au constructeur. Si vous souhaitez acheter une voiture neuve, rendez-vous directement chez un concessionnaire (tel que VW, Toyota, Acura ou GM), cherchez la voiture qui vous plaît, négociez le prix, achetez puis enregistrez-la sous votre nom. Un concessionnaire fera la démarche pour vous et vous déposera votre voiture pour une somme (aux alentours de 1 000 Dollars canadiens – ce qui revient assez cher, faites-le plutôt vous-même). Vous pouvez soit payer en liquide, faire un prêt ou opter pour un leasing. Les concessionnaires proposent des termes flexibles pour l'achat de nouveaux véhicules. Les jeunes diplômes de fac peuvent avoir une réduction de 500 dollars et plus si le concessionnaire propose un « Graduate Discount Programme ».

Si vous recherchez une voiture d'occasion, vous pouvez vous adressez directement à un particulier et ainsi éviter un impôt. En Ontario, l'impôt sur les ventes privées de véhicule est de 8%, tandis qu'elle s'élève à 15% pour les concessionnaires. Cependant, vous aurez sûrement à payer d'avance, court-circuitant ainsi toute option de financement. Concessionnaires et banques proposent des prêts pour les voitures d'occasion. Préférez les banques, dont les frais et intérêts sont moins élevés.

Afin d'enregistrer votre véhicule à votre nom, vous aurez besoin de :

  • Permis de conduire
  • Test d'émissions (Air Pur Ontario)
  • Certificat de sécurité (démontrant le bon état de marche du véhicule)
  • Papiers du véhicule, signés et datés
  • Trousse d'Information sur les Véhicules d'Occasion (TIVO, nécessaire seulement pour les ventes particulières)
  • Assurance en règle pour la voiture
  • Taxe de vente au détail (8% du prix de vente en Ontario pour une vente de particulier à particulier)
  • Plaques d'immatriculation
  • Autocollant de validation (disponible pour des périodes de 1 ou 2 ans en Ontario)
  • La plupart des concessionnaires feront cette démarche pour vous, à un coût.

Location

Parfois, louer une voiture peut être une option intéressante. Il existe plusieurs compagnies nationales de location de voiture possédant un grand choix de véhicules. De plus, il existe de petites compagnies qui sont en général moins chères, mais disposent d'un parc automobile plus ancien.

Si vous louez, faites le tour du véhicule pour repérer les dégâts que la voiture a subi. Vérifiez aussi que le kilométrage correspond bien à celui indiqué sur le contrat. Prenez une assurance. Conduire une voiture de location sans assurance vous remet automatiquement la faute dessus.

Importer une voiture

Si vous souhaitez importer une voiture, vous devez d'abord contacter le Ministère des Transports de votre province afin de vous renseignez sur les règles actuelles. En Ontario, rendez-vous sur le site du Ministère des Transports. En bref, si vous voulez importer un véhicule au Canada, celui-ci ne doit pas avoir plus d'un certain âge et il doit être conforme aux standards de sécurité du Canada. Un impôt sur l'import doit être payé en plus des impôts provinciaux et fédéraux.

Assurance

D'après la loi sur le trafic, une assurance est indispensable pour tout véhicule. Si vous n'en possédez, vous risquez de lourdes pénalités financières. Par exemple, en Ontario, conduire un véhicule sans assurance peut revenir à une amendes de 5 000 Dollars pour une première offense. Les deuxièmes et troisièmes sont passibles d'amendes encore plus élevées.

Une assurance peut être facilement procurée auprès de nombreux courtiers. Certaines institutions financières proposent aussi des assurances. La plupart des employeurs ont aussi des assurances groupées pour leurs employés. Pour les étrangers, il revient plus cher de se procurer une assurance par soi-même car ils n'ont pas de précédent. Il se peut qu'une lettre certifiée confirmant que la personne en question possédait une assurance à l'étranger vous fasse bénéficier d'une réduction. Cependant, ceci varie en fonction des assureurs.

Taux d'alcoolémie maximum

Boire et conduire ? Non, pas au Canada. Chaque province à un différent taux d'alcoolémie. Si vous vous faites arrêter au dessus de ce taux, vous risquez de passer par la case prison. Le mieux est de s'en tenir aux sodas lorsque vous conduisez !

Est-ce que cet article vous avez aidé?

Avez-vous des commentaires, suggestions ou des questions, sur ce sujet? Demandez-les ici: